Politique

Partage du pouvoir : Et si Vital Kamerhe avait raison ?

Le Président de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC), Vital Kamerhe avait beaucoup été critiqué par d’aucuns, qui l’accusaient d’être allé au dialogue de la Cité de l’Union Africaine pour obtenir la primature. Ce point de vue était partagé même au sein de son parti jusqu’à provoquer les départs de trois hauts cadres de cette formation à savoir Jean-Bertrand Ewanga, André-Claudel Lubaya ainsi que le Prof Mbata respectivement. Secrétaire général, Secrétaire général adjoint pour le premier et le second.

Jean Bertrand Ewanga avait même déclaré: » le dialogue sous la facilitation de l’ancien Premier Ministre togolais Edem Kodjo se résumait à tu me donnes la primature, je te donne le glissement. » De son côté, Kamhere affirmait haut et fort que la raison pour laquelle il avait engagé son parti à ces assises était l’organisation des élections transparentes et démocratiques.

La vérité est que l’opinion attendait de le voir être nommé premier ministre mais le choix du Chef de l’Etat fut porté sur Samy Badidanga. Et en toute sportivité, V. Kamerhe avait accepté cette nomination et félicité le nouveau locataire de l’hôtel du gouvernement.
Alors que plus d’un estimaient que Vital Kamerhe allait se positionner ne serait-ce qu’à la vice-primature, chose étonante, il a partagé les 6 postes qui lui revenaient avec d’autres partis politiques. Une fois de plus, ses choix ont suscité des réactions au sein de son parti. Un des cadres, le député national Mayo Mambeke a accusé son président de népotisme. A ce dernier de répondre : « nous ne sommes pas allés au dialogue pour des postes ministériels ».

L’homme est connu pour son franc-parler et son art oratoire qu’il ne cesse de mettre en exergue quand l’occasion se présente. Ancien speaker de l’Assemblée nationale, l’homme s’était fait remarquer par sa manière de conduire les plénières en prêtant suffisamment attention à l’opposition pour qu’elle ne se sente pas marginalisée.

Maniant avec souplesse les quatre langues nationale, Vital Kamerhe s’est imposé dans le coeur des Congolais. Habitué des négociations, il aurait à son actif plus des 20 négociations auxquelles il a participé.

Hervé Claudel Kashila

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *