Accueil Politique

RDC:Invalidation immédiate de passeport biométrique,mythe ou réalité

A partir de ce 16 octobre 2017, c’est-à-dire dans pratiquement vingt sept jours (27), les anciens passeports congolais semi-biométriques encore en circulation et certainement avec visa pour certains n’auront plus cours légal sur toute l’étendue de la République Démocratique du Congo.

C’est ce que renseigne le communiqué officiel n° 130/0001/2017 du Ministère des Affaires Etrangères et Intégration Régionale signé le 15 septembre dernier par le Vice-Ministre des Affaires Etrangères « Aje Matembo Toto » puisque le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires Etrangères « Léonard She-o-Kitundu » en mission.

Toujours ce même document « officiel » va plus loin pour signifier que les détenteurs de ces passeports ne pourront plus être autorisés à franchir les frontières tant à l’entrée qu’à la sortie du territoire national.

Donc même si votre ancien passeport porte un visa dûment obtenu, cela tombe caduque puisque le passeport tombe avec.

C’est en tout cas ce que l’on peut comprendre des répercussions de cette mesure qui tombe comme un cheveu dans la soupe.

Et s’agissant des compatriotes congolais se trouvant à l’extérieur du territoire national, ils n’ont pas à se préoccuper instantanément ; une mesure de grâce spécifique leur ait accordée.

Ils peuvent paisiblement rester avec leurs anciens passeports où ils sont sans trop s’inquiéter surtout du moment où l’idée de revenir au pays ne sera pas une priorité.

Pour eux, exceptionnellement, la mesure ne va s’appliquer que lorsqu’ils vont se décider un beau jour de fouler le sol congolais pour une raison ou une autre.

Pour eux, quelque soit le nombre d’année que cela peut prendre, ils n’auront à s’inquiéter que le jour où ils se décideront de franchir les frontières congolaises.

C’est donc ce jour là, aussitôt avoir franchi les frontières, les passeports invalidés à partir de ce 16 octobre 2017 leurs seront impérativement retirés au poste frontalier d’entrée contre remise d’une seule photocopie qui leur permettra de solliciter le nouveau passeport biométrique. Une photocopie du passeport qui ne va pas porter de visa d’entrée sans nul doute.

Ledit communiqué renseigne également que le Ministre des affaires étrangères et intégration Régionale a saisit cette occasion pour rassurer le public quant à l’importance de cette décision dictée par l’impératif d’uniformiser l’identification des citoyens lié à des considérations sécuritaires.

Face à cette mesure qui ne rencontre l’assentiment et qui fache au plus haut point les congolais, plusieurs questions restent pendantes :

Quelle est l’opportunité de cette mesure pendant que le pays connait plusieurs problèmes économiques qui, jusque là, n’ont pu trouver de solution palliative ?

A qui profite-t-il cette mesure pendant que le pays subit une série des grèves pour réclamer le non payement ou encore un payement insignifiant?

Est-ce que cette mesure qui semble irréfléchie surtout s’il faut s’en tenir à ladite période où les torchons brulent en RDC a été étudiée et analysée par le nombre élevé de conseillers que compte les cabinets ministériels de la RD Congo ?

En principe, un passeport ne perd pas sa validité avant l’échéance qui y figure, d’autant que des visas en cours de validité peuvent s’y trouver.

Au lieu de se soumettre au caprice et intérêt d’un individu, existe-t-il une loi en RDC qui peut réprimander certaines bavures diplomatiques ?

wait and see !
Blaise Puala

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *