Accueil Politique

RDC: La CENI effectue une simulation de vote électronique en présence des membres du CNSA

La deuxième rencontre entre la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) et le Conseil National de Suivi de l’Accord de la Saint Sylvestre  (CNSA) s’est tenue le vendredi 25 août au Palais du peuple.

A cette occasion,le Président de la CENI Corneille Nangaa a présenté le prototype du kit pour le vote électronique aux participants.

Corneille NANGAA, Président de la CENI, à la tête d’une forte délégation des membres de son Institution, est venu présenter aux membres du CNSA, le prototype du kit pour le vote électronique qui permettra à la République Démocratique du Congo de réduire sensiblement le temps avant la publication des résultats provisoires lors des prochaines élections.

Selon les propos de Corneille NANGAA, ‘’ce Kit a plusieurs options et offre des garanties sécuritaires suffisantes qui permettront au pays d’épargner des fonds excessifs qui découleraient de l’organisation de différents scrutins’’. Une initiative qui corrobore l’article 47, alinéa 1 de la Loi électorale et les recommandations de l’accord de la Saint Sylvestre en son article 4 alinéa 4 qui recommande au Gouvernement ‘’d’explorer les voies et moyens de rationalisation du système électoral pour réduire les coûts excessifs des élections’’.

Devant tous les membres du CNSA, avec à sa tête, son président Joseph OLENGANKOY, le Président de la CENI a expliqué toutes les options et fonctionnalités de cette nouvelle technologie qui va révolutionner et moderniser le processus électoral en République Démocratique du Congo.

Après ces explications suivies de la présentation de la fiche technique du kit par M. Jonathan NSEKE, Directeur du Centre National de Traitement de la CENI, les membres du CNSA ont eu droit à la simulation d’un vote réel avec à sa tête Joseph OLENGANKOY.
A travers cet exercice, le Président de la CENI a bien voulu montrer non seulement à ses partenaires du CNSA, mais aussi à toute la nation, que son Institution ne dors pas sur ces lauriers mais travaille nuit et jour à l’organisation des élections voulues par tous crédibles, démocratiques et surtout apaisées.
A l’issue de cette démonstration réussie, le président de la CENI a eu droit à une pluie des questions notamment sur la fiabilité des données, la vulgarisation de l’appareil, la durée d’un électeur dans l’isoloir, la capacité de stockage et de l’énergie. Toutes ces questions ont eu des réponses appropriées.
La CENI promet d’accroitre la sensibilisation sur le vote électronique auprès de la population électrice. Ce nouveau système sera sanctionné par des audits externes comme internes ; les données seront sécurisées et transmises en temps réel au serveur central. Avec plusieurs bureaux de vote à travers le pays, la CENI a sollicité et reçu l’implication du CNSA à la sensibilisation de toutes les couches sociales à s’approprier cet outil informatique qui permettra de réduire le temps et le coût des élections au pays.

S’agissant de procédure du vote électronique, la procédure de vote électronique est la même que le vote traditionnel. La seule différence est le remplacement du bulletin de vote traditionnel pré-imprimé, par un bulletin de vote spécifique vierge que l’électeur obtient du Président du Bureau de Vote (BV), et sur lequel il imprimera son choix via la machine de vote.

Ce bulletin de vote imprimé est déposé dans l’urne pour un dépouillement manuel. La machine de vote agrège les résultats des candidats au fur et mesure que les électeurs votent, et à la clôture du vote, la machine imprime la fiche de résultats qui sera comparé avec la fiche de résultats remplit par le Membre du Bureau de Vote et de Dépouillement (MBVD).

 

SafariD

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *