Accueil Politique Société

RDC : Affaire passeport, des jeunes arrêtés devant le ministère des Affaires étrangères

L’invalidation des passeports en République Démocratique du Congo ne cesse de susciter des réactions. En effet, face à cette mesure qui non seulement ne tiendrait compte du social des congolais mais aussi qui ne tiendrait également compte de certaines réalités indubitables entre autres l’idée qu’un passeport surtout celui portant un visa ne peut être invalidé en un mois, les jeunes kinois, comme le reconnaît la constitution de la République Démocratique du Congo, se sont mobilisés pour se donner rendez-vous ce mercredi 20 septembre 2017 devant le Ministère des Affaires étrangères, où tout s’est déclenché pour dire farouchement non à cette prétendue décision d’invalidation des passeports semi-biométriques qui bat l’aile.

Ils avaient en main des banderoles, des calicots ainsi que des tracts portant une mention très significative : « mon passeport est valide, je ne veux pas le changer ».

Seulement arrivée sur le lieu du sit-in, la police qui devait encadrer cette marche pacifique comme le stipule l’article 26 de la constitution, s’est plutôt donnée la peine de confisquer  les banderoles et écarter de force les manifestants du lieu de ladite mobilisation à savoir l’entrée du ministère des affaires étrangères  afin d’empêcher quasiment cette expression citoyenne légale.

Et comme si cela a été bonnement préparé dans ce pays qui se réclame pourtant être démocratique, tous les manifestants ont été embarqués dans un véhicule de la police jusqu’à l’Inspection provinciale de la Ville de Kinshasa où ils ont été incarcérés pendant quelques puis relâchés ce même jour après des grosses interrogatoires.

Et certains, à savoir Steve Mbuyi et Sam Ntumba eux ont passés la nuit en détention ont libérés seulement le jeudi à  13 heures.

L’autorité compétente du moins celle qui est au dessus de ceux qui ont intimé ladite mesure qui fâche au plus haut point est appelée à revoir celle-ci puisqu’elle ne tient pas debout sur tous les plans du moins à 90 pourcent.

Blaise Puala

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *