Pensées de Do n°2

Pensées de Do n°2

​Je nous souhaite la victoire !

J’aime à dire que le plus beau jour au Congo, c’est ce jour où l’équipe nationale de football joue un match et ce surtout lorsque ce n’est pas qu’un match amical, plutôt quand il y a une compétition telle que la Coupe d’Afrique des nations, ou encore la Chan ou alors la coupe du monde.

J’aime l’effervescence dont la ville de Kinshasa se pare, nos rues sont décorées de ce bleu, jaune, rouge, du plus petit au plus grand, on ne rêve que de victoire, on imagine les buts, on appréhende la gloire, on rêve de la coupe, on est plus des congolais passifs et étrangers à nos frères, les quelques minutes que ce match traine, nous sommes le peuple le plus unis sur terre.

Avec ce match, notre quotidien semble plus beau, le temps s’arrête avec lui nos peines, nos tourments et nos craintes, il n’y a plus que l’espoir de la victoire qui nous fasse vivre, les mères prient  pour cette dernière, elles chantent des cantiques, les hommes s’emballent et font les pronostics, les jeunes festoient déjà, ils montrent leur soutient par des cris, des vuvuzela, de la peinture sur le visage ou tout le corps, des tatous, j’aime à voir ce spectacle, c’est vraiment l’un des plus beaux jours pour le Congo.

Ces quelques minutes, ces milliers de secondes, nous sommes partout un seul peuple, on m’a laissé entendre que la même effervescence était partagée par toute les villes congolaises, et oui, le match de nos léopards, ressemble à un de ces jours sacrés que l’on passe à rendre un culte, mais là c’est un culte patriotique, entre les pieds de 11 combattants repose l’honneur de toute la nation.

Parfois certains matchs ont une tension réelle telle qu’ils nous volent quelques larmes à la victoire, ce, quand le pays de l’équipe adverse contre qui nous jouons a eu à nous faire la guerre ou nous a causé de la peine, gagner ce type de match nous est très symbolique, c’est une manière pour nous de nous venger, étant l’un des peuples les plus pacifiques d’Afrique, on profite du ballon pour résoudre nos conflits.

Je frissonne déjà rien qu’en pensant aux prochains matchs qui nous attendent, plus que tout, je nous souhaite la victoire !
Do Nsoseme