Accueil Politique

Opinion: Situation sécuritaire à Butembo /Nord-Kivu

La souveraineté nationale appartient au peuple, c’est elle qui doit décider sur son sort, ce qui est tout de même son droit le plus légitime lui conféré par la constitution dans son article 5.
Depuis la semaine dernière, la population de Butembo exige le départ des autorités politico-administratives et sécuritaires incapables de mettre fin au cycle infernal d’insécurité grandissante dans cette ville. Cette population estime qu’elle a droit à la PAIX et à la SECURITE comme l’indique notre constitution à son article 52.

C’est ainsi que, la population de butembo a jugé utile d’initier des manifestations pacifiques de contestation en exigeant la démission en bloc de tous les membres du conseil urbain de sécurité.

Curieusement, la marche pacifique organisée par les étudiants de Butembo ce lundi 11/09/2017, conformément à l’article 26 de la constitution je cite : la liberté de manifestation est garantie, a été violemment et disproportionnellement réprimée par les agents de l’ordre lourdement armés, comme s’ils étaient en partance au front ; et pourtant ils sont censés protéger et sécuriser la population. Cette répression violente et sanglante, ponctuée de tirs à balles réelles, a entrainé de blessures graves et des arrestations des paisibles citoyens. Nous tenons à rappeler aux forces de l’ordre qu’elles sont républicaines tout en restant apolitiques, et le rôle leur dévolu est de protéger la population congolaise, selon l’esprit de la constitution dans ses articles 182, 187 et 188, donc elles sont au service de la Nation et non au service des individus.

Comme piste de solution, nous suggérons que le gouvernement procède à l’évaluation impartiale de la situation, qui du reste concerne l’ensemble du territoire national en général et de la province du Nord Kivu en particulier, et d’en tirer les conséquences pouvant permettre d’apaiser cette situation calamiteuse tout en sauvegardant l’intérêt général du peuple souverain, car on ne dirige pas par défis

Egée Mapathi

Citoyenne Congolaise

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *