Accueil Politique

L’Union européenne appelle à la mise en œuvre intégrale de l’accord du 31 décembre 2016

L’Union européenne (UE) se dit préoccupée par la situation politique en République Démocratique du Congo. Elle l’a fait savoir dans un communiqué de presse sur les conclusions de son Conseil sur la RDC, publié ce lundi 06 mars dans la soirée.

Cette institution déplore le blocage actuel dans la mise œuvre de l’accord politique inclusif du 31 décembre. Pour elle, cet accord «  qui représente la seule voie pour asseoir la légitimité nécessaire aux institutions qui devraient gérer la transition, y compris celle de la présidence. Ni la disparition du leader de l’opposition Etienne Tshisekedi, ni la situation sécuritaire ne doivent offrir de prétexte pour remettre en question ce processus qui doit mener à une alternance démocratique et pacifique du pouvoir. Cet accord prévoit entre autre le maintien en fonction du Président pour autant qu’un Premier Ministre présenté par l’opposition soit nommé et que toutes les institutions soient assurées par intérim jusqu’à la fin de l’année. Il exclut par ailleurs le maintien du Président actuel au-delà de cette échéance».

L’UE qui réitère son soutien à la CENCO,  appelle les parties impliquées dans la mise en œuvre de cet accord à la responsabilité, en vue d’aboutir aux élections avant la fin 2017 pour rendre la pleine légitimité à toutes les institutions. Elle salue à cet effet la nomination du Président du conseil des sages du Rassemblement, prochain président du Conseil national de suivi de l’Accord du 31 décembre.

 

Deogratias SAFARI

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *