Kinshasa : Pour la Lucha, André Kimbuta doit s’impliquer dans la gouvernance des déchets et immondices

Le Mouvement Citoyen Lutte pour le Changement, LUCHA, organise un Sit-in ce mercredi 22 février à l’Hôtel de ville Kinshasa pour dénoncer l’ »inaction » des autorités urbaines face à la montée de l’insalubrité constatée dans la Capitale.

Dans sa lettre d’information adressée au gouverneur André Kimbuta Yango, la LUCHA affirme que son action non-violente vise à interpeller l’autorité urbaine qui a les compétences d’assainir la ville.

Elle compte ainsi, à travers ce sit-in, déposer un mémorandum à l’autorité de la ville, qui doit assurer au peuple les possibilités de vivre dans un environnement propre et assaini, à même de permettre son épanouissement intégral, souligne Bienvenu Matumo, l’un d’un membre actif de ce mouvement.

La Lucha se dit inquiète de l’insalubrité de la ville depuis la fin du projet Parau, avec des conséquences directes et indirectes sur les kinois, notamment des cas d’inondations fortes,  des maladies dues aux moustiques et des dégâts humains et matériels dus aux éboulements.

Cette activité du mouvement citoyen intervient pendant que la décision d’interdiction des manifestations publiques prise par le gouverneur de la ville est toujours en application. Mais la LUCHA se dit non concernée par ladite décision, car « elle viole les prescrits de la constitution » qui garantit la liberté des manifestations publiques. Elle se limite à informer l’autorité urbaine, conformément à l’article 26 de la constitution afin qu’elle prenne des mesures d’encadrement  et de sécurité de ce Sit-in.

Deogratias SAFARI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *