Société

Handicap : John Kadiwaku félicite le gouvernement congolais aux Nations Unies

 

John Kadiwaku, Prédisent de l'Ong EEF
John Kadiwaku, Prédisent de l’Ong EEF

La République Démocratique du Congo compte environ 10.500.000 personnes handicapées, tout type confondu, soit près de 15% de la population. Longtemps décriée, la situation de cette catégorie de la population pourrait connaître des améliorations très significatives les jours qui viennent suite à la ratification par le parlement congolais, le 28 septembre 2015, de la Convention des Nations unies pour les Personnes handicapées. Raison de réjouissance pour John Kadiwaku, Président du Conseil d’administration de l’Ong East Eagle Foundation, structure congolaise qui milite pour les droits des Pvh en particulier et les droits de l’homme en général.

« Nous saluons les efforts réalisés par le gouvernement Congolais dans l’amélioration du cadre législatif en matière de protection des droits de l’homme, avec notamment la ratification de la convention des Nations Unies pour Personnes Handicapées et la mise en place de la Commission Nationale des Droits de l’Homme », a-t-il déclaré le 2 décembre dernier aux Nations Unies à l’occasion du 10ème anniversaire de la Convention des Nations Unies pour les Personnes handicapées. De reconnaître : « Il est vrai qu’en RDC, malgré ces efforts, la question du handicap n’attire pas beaucoup d’attention, étant donné la multitude de crises qui affecte le pays ».

Le brillant exposé de ce Congolais aux Nations Unies a permis que plusieurs autres nations portent un regard particulier sur la question des Pvh en RDC. D’après plusieurs commentaires, l’image de Kinshasa a été bien défendue grâce à John Kadiwaku, lui-même personne vivant avec handicap.

Impact de l’ong

East Eagle Foundation représente plus de 2000 membres (organisations et individus) préoccupés par les droits des personnes handicapées et les droits humains en République Démocratique du Congo. Cette organisation réaffirme l’importance d’aider le gouvernement Congolais, les travailleurs humanitaires et d’autres acteurs à élaborer des politiques sociales nationales fondées sur une «approche intégrée» qui débouchera sur des actions visant à faciliter l’accès des personnes handicapées aux services existants, ainsi que sur la capacité de ces derniers Services pour recevoir et répondre efficacement aux besoins des personnes handicapées.

En 2016, le plaidoyer  de East Eagle Foundation au niveau global a consisté à :

Contribuer au plan stratégique global 2018-2012 de l’UNICEF ;

  • Participer à la 9ème session de la conférence des Etats parties de la Convention des Nations Unies relatives aux Droits des personnes Handicapées ;
  • Contribuer aux rapports du Rapporteur Spécial sur les droits des personnes handicapées auprès du Haut-Commissaire aux Droits de l’homme ;
  • Contribuer aux travaux de la 7ème session du groupe de travail des Nations Unies sur les Personnes Agées qui tient également compte des questions du handicap.

Au niveau local, plusieurs réalisations sont à signaler notamment la nomination de East Eagle Foundation à la tête de la coordination du Groupe Technique de Travail sur les questions des handicaps au sein du Cluster Sante à l’OMS, le renforcement des capacités de jeunes en matière des droits humains et le ODD, les différentes activités de plaidoyer et sensibilisation.

PCM

2 comments

  1. Bonjour,

    Je suis Congolais vivant en France et responsable d’une ONG basée à Kinshasa. Vraiment Je félicite ce jeune très ambitieux et courageux. Personnellement Je demande au Gouvernement Congolais de lui soutenir

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *