Events Société

​MUASI TELEMA : les jeunes ont été sensibilisés sur les élections à l’UPC

La salle American Corner de l’Université protestante du Congo a servi de cadre le samedi 8 juillet à une conférence-débat organisée par la plateforme Muasi Telema autour du thème « Jeunesse face aux élections ». Le clou de cette activité avait pour fins d’appeler les jeunes à l’engagement et l’agissement responsable pour l’intérêt général et en perspectives des scrutins électorales. A l’issue de cette rencontre, les panélistes ont prêché sur les valeurs citoyennes pour préparer à bon escient les élections. Les réflexions qui ont conduit cette conférence ont tourné autour de quatre sujets principaux développés par quarte jeunes.

Pour sa part, Jean-Félix Mwena Ngadu, Coordonnateur national de YALI-RDC a appelé les jeunes à une implication à la vie politique et à agir dans le sens de l’intérêt général de la communauté. L’orateur a pris à contre-pied l’utilisation des jeunes comme épouvantails et boucliers lors des manifestations publiques. Ainsi, a-t-il exhorté les jeunes à devenir des acteurs et non rester des éternels observateurs « car les jeunes sont le sang qui peut revivifier une nation », a-t-il signifié. 
De son côté Mme Tracy Ntumba, juriste et activiste, a d’entrée de jeu posé un fondement basique sur la compréhension du concept citoyenneté. Tout au long de son speech, elle a rappelé le rôle d’un citoyen et les stratégies à mettre en œuvre pour la gestion de la Res publica. Pour elle, en lieu et place de vouloir un changement, il faut être le changement voulu. Il invite la jeunesse congolaise à être plus active que passive. Parce que « Le salut de ce pays ne dépend pas d’abord de la fin ou de la prise de mandat d’un individu X ou Y, mais il dépend du changement de mentalité de chaque individu », a-t-elle conclu. 
Mme Arlene Agneroh, le DG de kukula Group, comme ses prédécesseurs, a fustigé tous ces clichés qu’on colle à tort à la femme dans le parti politique. Elle souhaite voir les femmes à la tête des partis politiques et non d’être que des simples mobilisatrices encore plus de ne s’occuper que de la gestion de la Ligue de femmes. 
Pour clore, Deo Vuadi, écrivain et entrepreneur, a émaillé son intervention sur base de son expérience personnelle comme candidat aux élections. Dans cette optique, il a donné cinq points caractéristiques d’une bonne candidature : ambition, préparation, qualification, officialisation et communication. Pour l’orateur, le débat pour les élections aujourd’hui devrait se regrouper autour des projets et non des personnes. 
Muasi Telema est une plate-forme genre. Elle prône l’autonomisation de la femme et de la jeune fille mère. Elle veut une femme consciente vu son rôle et la place qu’elle occupe au sein de la société.

Samuel Matondo

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *