Politique Société

​Félix Momat :  » aucun arrangement entre Congolais ne peut supplanter la constitution »

Le mouvement citoyen Ujana déclenche une lutte pour le respect intégrale de la constitution congolaise. Son, président, Félix Momat a, dans une interview accordée à la radio Sango Malamu ce lundi, indiqué qu’aucun arrangement entre Congolais ne peut supplanter la constitution.
D’après cet activiste de la société civile, il faut respecter la constitution dans son intégralité et non partiellement. 

Félix Momat estime aussi que la nomination du Premier ministre Bruno Tshibala ainsi que la composition du gouvernement sont conformes à l’accord de la Saint Sylvestre et à l’arrangement particulier signé en avril dernier au palais du peuple.

Casimir Mbiyavanga

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *