​CAN Gabon 2017 : les congolais sont plus forts quand il s’agit de l’arithmétique

Vainqueur du Maroc en première journée, les léopards étaient jusqu’à la 65e minute contre les éléphants, qualifiés pour le quart de finale de cette 31e édition de la CAN Total 2017. 

Mais il faillait à attendre à la 66e minute, pour Serey Die brise l’espoir des congolais par une frappe déviée légèrement par le défenseur axial congolais, Marcel Tisserand. Le score final 2-2. Un résultat qui donne à la RDC la première place du groupe C avec 4 points derrière le Maroc 3, suivi de la Côté d’ivoire 2 et du Togo 1. La dernière possibilité pour la qualification de ces quatre équipes se joue à la dernière journée. Mais on aurait appris, sans autres détails, que la sélection congolaise devient plus forte quand il s’agit du calcul des points.
Les congolais sont présentement en face d’une opération d’algèbre très compliquée. Un exercice qu’ils sont obligés coût que coût de bien résoudre pour valider leur ticket en quart de finale. Un problème de math qui ne fait pas craindre les poulains de Florent Ibenge, les habitués à ce genre d’opération. 

La dernière opération mathématique à être résolue avec succès remonte à la CAN 2015. La RDC avait terminée la phase de pool avec 3 points après avoir négocié trois nuls d’affilés. Pour se qualifier, il fallait s’attendre à un match nul entre la Zambie et le Cap Vert. 
Pour ce match de qualification, les éperviers joueront leur survie dans la compétition face aux léopards. Là également c’est un grand exercice d’algèbre, qu’ils auront du mal à résoudre devant les bons élèves de la CAN 2017. 
A titre de rappel, le palmarès nous renseigne que dans une phase finale de la CAN, les léopards sortent toujours victorieux face aux éperviers. La dernière épreuve est celle de 2006, 2-0 en faveur des fauves.  

Samuel Matondo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *