​Alain Atundu:Le RASSOP doit mettre de l’ordre dans leurs boutiques

La majorité présidentielle soutient que la crise au sein du RASSOP est à la base de leur incapacité à proposer 3 noms au chef de l’Etat pour le poste du prémier ministre.

C’était au cours d’une interview accordée à une radio de la place ce lundi 3 avril que le communicateur de la majorité présidentielle a suggeré que le président de la République pourrait aider les différents courants du RASSOP à retrouver un leadership unique lors des consultations organisées en marge de la continuté des travaux du dialogue national.
«Le RASSOP ne doit poser aucune condition pour participer aux consultations, le président de la République consultera toutes les parties prenantes du dialogue national», a fait savoir Alain Atundu.
Cependant, la CENCO ainsi que toutes les parties prénantes du dialogue national avaient validé la nommination de Felix Tshisekedi à la tête de l’UDPS et de Pierre Lumbi au poste du président de comité des sages du RASSOP.«De quel RASSOP parle-t-il?», s’interroge Albert Kayuba, analyste politique.
De l’autre côté, Delly Sesanga, président de l’alliance pour la reconstruction, un parti du RASSOP, a annoncé à l’opinion publique que le RASSOP est pret à rencontrer le président de la République.
«Nous n’avons qu’une seule revendication:la mise en application de l’accord de saint sylvestre», a declaré Delly Sesanga.
Pendant ces temps, les consultations se poursuivent en vue de poursuivre les travaux du dialogue national cloturé sans accord il y a quelques jours suite à certains points divergences.
Dieumerci Kalewu The Gold

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *